Réalisations

Planète Vortex Solution

Galerie Cosner

Projet

Augmenter l’achalandage du site Web et générer des conversions par l’amélioration des performances SEO et SEM.

Rôle

Développement, Marketing Web, Référencement naturel, Campagnes Google Ads

Défi

Galerie d’art de prestige nichée au cœur du somptueux Ritz-Carlton Montréal, la Galerie Cosner se spécialise dans l’achat, la vente, l’évaluation et la consignation de tableaux québécois et canadiens.

La Galerie Cosner désirait accroître la notoriété des artistes dont elle expose les œuvres, bien positionner son site Web dans les premières pages des résultats de recherche par nom d’artiste et attirer un plus grand nombre de visites qualifiées sur le site.

Solution

L’ajout d’une page « Artistes » au site Web, dans laquelle chaque artiste bénéficie d’un emplacement unique, a amélioré le référencement naturel sur le nom des artistes. Ce nouveau répertoire des artistes québécois et canadiens est devenu le moteur des performances du site. Il a permis à la Galerie Cosner d’apparaître dans les premiers résultats de recherche de plusieurs artistes en demande et de générer du trafic de qualité en attirant les gens intéressés à acheter des toiles ou à en vendre.

Les pages dédiées aux artistes ont fait l’objet d’un travail d’optimisation SEO du contenu, d’implantation d’extraits enrichis (rich snippets) et d’élaboration de fiches d’artistes accompagnées d’appels à l’action pour contacter la galerie facilement.

Les résultats parlent d’eux-mêmes : depuis la mise en place du plan, le trafic organique a connu une évolution constante chaque année, enregistrant une hausse de plus de 130 % en deux ans et de plus de 60 % par année. Le trafic Google Ads a généré une belle hausse d’achalandage de plus de 40 % sur une période de 3 ans en conservant le même budget. Le taux de conversion s’est traduit en une augmentation de près de 50 % du nombre de formulaires reçus entre 2018 et 2019. L’année 2020 continue sur cette lancée : le taux de conversion a déjà dépassé le résultat de 2019, et ce, même s’il ne reste que deux mois à l’année et malgré les conditions difficiles découlant de la pandémie.